Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 20:37

Sur la carte des pays d'Amérique du Sud de l'Institut Géographique National*, est tracée une route qui n'existe pas. En effet, à en croire le plan, une route secondaire partant du village de Púerto Patiño en Bolivie, traverse le Parc National Isiboro Sécure pour atteindre, quelques 250 km plus loin, la route principale Nº 3 qui relie La Paz au village d'Ascención. Projet de route en construction? Non. La carte ne donne pas plus de détails. Et pourtant...

 

Carretera Villa Tunari- San Ignacio de Mojos

 

Voilà le vrai nom de ce projet de route censée traverser le Parc National Isiboro Sécure, une zone protégée depuis 1965 pour sa biodiversité et ses habitants. Or, la construction d'une route à travers cet espace protégé engendrerait déforestation, pollution des rivières, apauvrissement des sols... Ce qui aurait des conséquences directes sur la biodiversité et la vie des milliers indigènes qui y vivent.

 

http://3.bp.blogspot.com/-kQomcUGrWLI/T09mgSzQTDI/AAAAAAAAWfY/7w0wwBCLnZI/s1600/tipnis-la-prensa-15-ago-2011.jpg

 

Pour la défense du TIPNIS ( Territorio Indigena y Parque Nacional Isiboro Sécure)

 

Le projet de cet axe est motivé par des intérêts économiques et politiques majeurs. En tête, l'exploitation pétrolière, suivie peut-être par l'acheminement de denrées agricoles et de certains produits comme la feuille de coca. Mais aussi de la cocaïne. Bref, après le tourisme, le pétrole et les investissements fructueux que des forages occasionneraient, cette route est une aubaine pour les narcotrafficants. Un génocide culturel pour les indigènes, car qui dit arrivée des touristes, dit mutations de la manière de vivre et de produire des richesses.

 

http://www.periodistas-es.org/images/stories/NOT201102/Bolivia-marcha-indigena-carretera-Tipnis.jpg

 

Pour l'instant, cette route n'est qu'un projet...

 

...qui révolte et mobilise des milliers d'hommes et de femmes, citoyens Boliviens, militants, politiques. Il existe d'autres itinéraires possibles pour acheminer de la marchandise et contourner le TIPNIS. Je crois bien que si cette route finit par être construite, personne ne pourra dire que l'on ne pouvait faire autrement. Dans la rue en ce moment même, j'entends des fanfares. Des banderoles s'agitent au-dessus de nos têtes car il n'est pas trop tard. Une marche sur La Paz est organisée depuis plusieurs semaines pour protester et faire valoir le droit de dire non.

 

Plan international de l'occupation amazonienne

 

Pourtant tout est déjà prêt. Les appels d'offres pour construire cette route ont déjà été lancés depuis longtemps. On connait les risques, les bénéfices, les coûts, les conséquences irreversibles que cet axe engendrera. Tout est prêt, cette route est même déjà tracée sur ma carte, achetée à Paris, où on ne se demande pas, au premier coup d'oeil, si cet itinéraire existe ou non! Aujourd'hui, je vous l'affirme, cette route tracée sur cette carte n'existe pas.

 

* Sont représentés: le Pérou, la Bolivie, le Chili, le Paraguay, l'Argentine, l'Uruguay et une partie du Brésil. Echelle 1cm/40km, édition 2007.

 

Le TIPNIS est une zone protégée depuis le 22 novembre 1965. Elle représente une superficie de 1236293 hectares. Le 17 avril 1997, le TIPNIS a été désignée comme la terre d'origine des peuples Mojeño, Yuracaré et Tsimane.

 

Pour en savoir plus, voici quelques liens utiles:

 

http://es.wikipedia.org/wiki/Territorio_ind%C3%ADgena_y_parque_nacional_Isiboro-Secure

http://www.levantate.fr/article-bolivia-historia-de-un-parque-nacional-isiboro-secure--38485747.html

http://www.ecologistasenaccion.org/article21420.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires